Recensement de logiciels libres utilisés au Gouvernement du Québec

Publié: 16 novembre 2010 par stephmess dans Gouvernement, logiciel libre

Pour ce billet, j’ai décidé de faire un petit recensement (pas très scientifique!) des logiciels libres en utilisation au sein des ministères et organismes (MO) du Gouvernement du Québec. Pour ce faire, j’ai fait plusieurs recherches sur le web, et j’ai utilisé le contenu de conférences présentées dans le cadre du cours. Si vous avez d’autres exemples, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires!

Nutch[1] et Hadoop[2]

Utilisation de ces technologies sur les sites web du gouvernement du Québec afin de fournir un moteur de recherche Nutch en lien avec le framework Java libre Hadoop. Cette architecture indexe 400 sites et plus de 500 000 documents.

GNU/Linux et OpenOffice[3]

Divers projets pilote sont en cours au gouvernement, dont celui-ci de migrer des postes bureautiques sous GNU/Linux accompagné de OpenOffice.

Typo3[4]

Le CMS Typo3 est utilisé un peu partout au sein des MO. Ce serait environ 10% des sites web du gouvernement qui l’utiliseraient. Voici une petite liste de MO l’utilisant :

-Le Ministère de la Culture, des communications et la condition féminine[5] (Site web du MCCCF)

-Le Ministère de la santé et services sociaux[6] (Portail national)

-Le Centre des services partagés[3] (Intranet ministériel)

Apache Wicket, Solr et Alfresco

Le Ministère de la sécurité publique utilise un moteur de recherche basé sur Solr traitant plus de 30000 PDFs et utilise une interface Apache Wicket.[2]

Services Québec utilise une application web permettant de définir des capsules d’informations et cela utilise aussi une interface Apache Wicket.[2]

Le Ministère des Services Gouvernementaux et la Bibliothèque et Archives Nationales du Québec ont un projet pilote se décrivant comme suit : une application web de gestion documentaire basée sur Alfresco et dont l’interface développé avec Apache Wicket.[2]

TWiki

Le Ministère des services gouvernementaux expérimente un espace collaboratif basé sur TWiki. [3]

PostgreSQL, MapServer, MetaCarta, OpenLayers, MapFish, openSUSE, ExtJS et Apache Server

Le Ministère de la sécurité publique utilise ce lot de logiciels libres pour combler ses besoins en géomatique.[7]

Le Ministère des transports a aussi des besoins en géomatique, celui-ci utilise donc lui aussi des logiciels libres comme MapServer et OpenLayers, en plus d’utiliser TileCache.[8]

Logiciels libres de gestion de DNS

Le Secrétariat du Conseil du Trésor utilise dans leur infrastructure des logiciels libres pour la gestion des DNS, désolé je n’ai pas plus de détails quant aux logiciels utilisés…[9]

Apache, Tomcat, Jboss, MySQL, PostgreSQL, Suse Linux

Le Centre des services partagée offre de l’hébergement web basé sur cette série de logiciels libres aux différents MO du gouvernement.[10]

Divers…

Poste de travail : Firefox, Putty, OpenOffice, FileZilla, Gimp, PDFCreator, Thunderbird, Gzip

Infrastructure : MySQL, Apache server, Rsync, Samba, Postfix, IPTables, CVSNt

Développement : Eclipse, Perl, Struts, Hibernate, Log4J, JUnit, GCC

Cette longue série de logiciels libres est déjà utilisée par divers MO. Je ne peux cependant pas préciser dans quel ministère ou organisme, ni à quelle fin. Il est cependant intéressant de constater qu’une multitude de logiciels libres sont utilisés! [11]

Implication du gouvernement

De plus, s’ajoute à l’utilisation des logiciels libres listés ci-haut, une implication dans divers comités, conférences, rédaction de guides et réalisation de projets, tout ceci en lien avec le monde du libre, en voici des exemples :

– Animation d’un comité directeur interministériel sur le logiciel libre (CODELL). [3]

– Participation à la planification et la préparation des conférences sur les logiciels libres et les administrations publiques CLLAP 2006 et 2007[3]

– Réalisation du projet de Portefeuille de logiciels libres et ouverts (POLLO) [3]

– Guide de référence servant à favoriser et encadrer l’intégration des logiciels libres dans le contexte des processus d’approvisionnement existants[11]

Comme je disais au début du billet, si vous avez d’autres références, ou si vous-même travaillez au gouvernement du Québec, il serait intéressant que vous listiez les logiciels libres qui y sont utilisés!

Sources :

[1] http://www.msg.gouv.qc.ca/gel/logiciel_libre/nutch.html

[2] http://www.doculibre.com/realisations.html

[3] http://www.msg.gouv.qc.ca/gel/logiciel_libre/gouv_quebec.html

[4] http://oilq.org/fr/node/3255

[5] http://blogues.dmr.ca/logiciels-libres/2010/01/nouveau-site-web-en-typo3-pour-le-mcccf/

[6] http://blogues.dmr.ca/logiciels-libres/2009/11/dmr-typo3-et-le-reseau-de-la-sante/

[7] Conférence de M. Nicolas Gignac du MSP lors du cours du 2 novembre 2010

[8] http://www.slideshare.net/Geomatique2009/loffre-de-services-et-de-systmes-gomatiques-au-ministre-des-transports

[9] http://www.tc2l.ca/fileadmin/tc2l/media/pdf/QC_Presentation_2003_10_08_FIQ_Final.pdf

[10] http://www.michelleblanc.com/2007/09/27/virage-open-source-gouvernement-du-quebec/

[11] http://www.msg.gouv.qc.ca/documents/logiciel_libre/guide_2007.pdf

Publicités
commentaires
  1. jfgob1 dit :

    Bonjour,
    Concernant l’utilisation de GNU/Linux et OpenOffice, on parle souvent de projets pilotes au gouvernements comme ce qui est cité dans vos références. Cependant, ces projets pilotes dates de presque 5 ans et souvent, rien ne semble avoir été fait après le projet pilote et on en est toujours au même point. On dirait que plusieurs études sont faites sur le sujets, plusieurs projets pilotes, mais lorsque vient le temps de prendre une décision de réellement migrer, rien ne se fait. Est-ce moi qui me trombe? Si non, pourquoi un tel constat? Y a-t-il quelqu’un qui a un exemple d’un ministère qui a réellement pu miger vers OpenOffice ou Linux?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s